Le parc André-Citroën, bâti sur les vestiges de l’usine Citroën

Le parc André Citroën a été construit à la fin des années 1990. Il fait partie d’un ensemble architectural moderne. En 1777, une manufacture de produits chimiques s’était installée dans ce quartier ; le comte d’Artois, quelque temps plus tard, y fit produire l’eau de Javel, qui doit son nom au port de pêche qui existait depuis le XVe siècle à cet endroit. La nouvelle vocation industrielle du lieu perdura jusqu’en 1915, date à laquelle André Citroën acquit l’usine, qu’il transforma en fabrique de munitions avant de la reconvertir dans la production automobile à la fin de la guerre pour la marque aux chevrons. En 1972, l’usine fut transférée à Aulnay-sous-Bois, mais l’endroit resta encore quelques années le siège de l’entreprise Citroën.

parc-andre-citroen

Cet endroit de 24 hectares fut alors transformé. Un parc de 14 hectares y fut inauguré en 1992. Il fut réalisé dans une perspective futuriste par les paysagistes Allain Provost et Gilles Clément et les architectes Jean-Paul Viguier, Patrick Berger et Jean-François Jodry. Lieu incontournable de toute visite de Paris, c’est le seul parc à ouvrir directement sur la Seine.

Il se divise en trois parties : le jardin blanc, ainsi nommé car dominé par une végétation aux fleurs claires et offrant aux enfants une aire de jeux, des tables de ping-pong et une tyrolienne ; le jardin noir, entouré de gradins conduisant à une place cernée de 74 jets d’eau, proposant bacs à sables, cabanes en bois et toboggans ; le parc central, d’une superficie de 11 hectares, alternant pelouses et jets d’eaux jusqu’à la Seine vers laquelle il descend en pente douce.

Plusieurs parcs à thèmes agrémentent le lieu dans sa partie nord, évoquant chacun une planète, un jour de la semaine, une couleur, un sens, un numéro atomiques et une relation particulière à l’eau.

Il est remarquable pour ses arbres, notamment le séquoia et le cyprès chauve, sa bambouseraie, ses nombreux jets d’eau rafraichissant les ballades estivales, encadrés de deux serres monumentales d’une hauteur de 15 mètres renfermant plantes exotiques et plantes méditerranéennes. Il est également célèbre pour son ballon captif à gaz qui monte à une hauteur de 150 mètres pour offrir une vue panoramique sur la capitale.

Publicités

Une réponse à “Le parc André-Citroën, bâti sur les vestiges de l’usine Citroën

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s