Le Pont du Bosphore

Lorsqu’on regarde le Pont du Bosphore sans prendre en compte sa situation géographique, on est en face d’un magnifique pont suspendu qui figure parmi les vingt les plus longs de ce type. Mais au-delà des caractéristiques techniques de l’ouvrage, le pont du Bosphore est unique. Il s’agit en effet d’un des deux seules structures au monde qui relient deux continents, l’Europe et l’Asie.

Une liaison entre l’Europe et l’Asie

D’une longueur totale d’un peu plus de 1500 m, le pont du Bosphore offre une largeur de 39 m pour autoriser un total de huit voies, dont deux voies pour les urgences. A son plus haut niveau, le pont du Bosphore est haut de 64 m au-dessus du bras de mer qui relie la mer Noire et la mer de Marmara. Construite à partir de 1970, la structure a été inaugurée en 1973, mais la décision de le construire remonte à la fin des années 50.

Aujourd’hui, le pont est quotidiennement emprunté par près de 180.000 véhicules. Pour information, l’accès au pont est payant, mais uniquement dans le seul sens allant de l’Asie vers l’Europe. On compte plus d’une dizaine de postes de péage. Depuis l’année 2007, le pont est illuminé en soirée. Du côté asiatique, tous près du pont se trouve le palais de Beylerbeyi. Du côté européen, c’est la mosquée d’Ortaköy qui jouxte le pont.

Un pont à l’image de la vile et du pays

La symbolique que revêt le pont de Bosphore est une illustration parfaite de la culture stambouliote et turque, à savoir une liaison entre l’Occident et l’Orient. Partir en Turquie pour pas cher, c’est s’offrir le bonheur d’une escapade culturelle inoubliable, à la conquête des trésors ottomans qui oscillent entre faste occidental et charme oriental. Quelques exemples comme l’église Sainte-Sophie, le palais de Topkapi ou encore la mosquée Bleue ne sont que quelques illustrations parmi tant d’autres.

Il est aujourd’hui impossible de traverser à pied le pont du Bosphore, mais il est vivement conseillé de le traverser au moins une fois en voiture. Une photo de vous avec le pont en décor de fond est également à faire pour marquer votre passage à Istanbul et la découverte de cette culture aux multiples influences. Depuis 1988, un second pont traverse le détroit du Bosphore, mais comme il s’agit d’une autoroute, la circulation y est plus vive. On n’a donc pas le temps d’apprécier le paysage urbain.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s